Vous êtes ici : Accueil > Enseignement > Disciplines > Lettres et sciences humaines > Lettres > Français > Représentations de l’humain au Louvre et aux jardins de Versailles

Visites

Par : E. Paquet
Publié : 27 avril 2012
Format PDF Enregistrer au format PDF

Représentations de l’humain au Louvre et aux jardins de Versailles

La Renaissance voit naître une nouvelle représentation de l’homme, perfectible et conscient de ses capacités.L’artiste humaniste est un homme complet qui connaît l’anatomie du corps humain, les règles de la perspective.Cultivé, il reprend des figures de la mythologie gréco-romaine.Les élèves ont pu observer en particulier , dans la galerie Denon au Louvre, deux fresques allégoriques de Sandro Botticelli "Vénus et les trois Grâces offrant des présents à une jeune fille" et "Un jeune homme présenté par Vénus aux Sept Arts libéraux", "Portrait de jeune homme" du même peintre, "Saint Jean-Baptiste" et "La Joconde" de Léonard de Vinci, "Les noces de Cana" de Paul Véronèse, "Le concert champêtre" de Titien et "Les quatre saisons " d’Arcimboldo.
Ces oeuvres répondaient à des commandes de mécènes. Ce fut l’occasion de rappeler que le Louvre fut un lieu de pouvoir, avant le départ de la Cour à Versailles en 1682.

Les statues des jardins de Versailles datent du XVIIème siècle et répondent aux goûts du Roi-Soleil : la vision de l’homme qu’il propose est avant tout la sienne, magnifiée par la figure solaire d’Apollon, et par la devise "Soli soli soli" (au seul soleil de la terre).En 1678, Louis XIV était devenu le monarque le plus puissant d’Europe : tout le monde voudra ensuite imiter Versailles. On en trouve une réplique à Vienne, par exemple.De simple pavillon de chasse, Versailles devint un lieu de résidence extrêmement agréable et ouvert à toute la noblesse.Une immense terrasse italienne fait face aux jardins.Le Roi multiplia les commandes auprès de comédiens, de musiciens...Le lieu accueillit ainsi le spectacle "Les plaisirs de l’île enchantée".Le parc devait offrir au regard des spectateurs l’image de la toute-puissance et des possibilités artistiques de la France.
Un parc classique comprend du vert (découpe des haies, des ifs...), du bleu (plans d’eau) et du blanc (statues).L’Antiquité imprègne l’art classique.Louis XIV a lui-même organisé les références mythologiques de cet espace, mis en scène.Un autre principe classique est la symétrie.Les deux bassins rectangulaires conçus par André Le Nôtre reflètent la lumière , véritable élément du décor.Au centre se trouve l’Allée royale ou "tapis vert" , scandée de douze statues et de douze vases.Au XVIIème siècle se développe également l’art des topiaires (art de tailler les arbustes).
14 statues ornent le troisième niveau de la façade du palais face aux jardins. : elles représentent l’écoulement du temps (le jour, la nuit, les mois de l’année en commençant par le mois de Mars, moment de la reprise de la saison guerrière et premier mois de l’année dans le calendrier romain).
Des statues en bronze symbolisent les quatre grands fleuves de France, dont le Loiret. Depuis l’Antiquité, on représente les fleuves sous la forme de vieillards barbus allongés, couronnés de roseaux, tendant un aviron ou une corne d’abondance.Le Loiret se reconnaît par la sculpture d’artichauts et d’asperges, légumes appréciés de la Cour du Roi et cultivés dans la vallée de la Loire.
Le bassin de Latone (Léto en grec), oeuvre des frères Marsy, montre une femme en posture d’imploration, avec les jumeaux Apollon(associé au soleil) et Diane(associée à la lune).Latone ayant été poursuivie par Héra, elle se rendit avec ses enfants en Lycie mais les paysans ne voulurent pas lui offrir l’hospitalité.Zeus les châtia en les transformant en grenouilles.Cette sculpture illustre donc la métamorphose, une véritable gageure pour cet art.On retrouve cette légende dans Les Métamorphoses d’Ovide.Louis XIV,redoutant beaucoup la rébellion des nobles depuis la Fronde, profère ici une menace à leur encontre.
Le bassin de Saturne est une allégorie de l’hiver.On remarque l’absence complète de végétaux. Saturne est seulement entouré de ses petits amours et de coquillages.Plus loin est située la statue de Girardon figurant aussi l’hiver par un vieillard pathétique qui a froid et tente de se réchauffer.
Le bassin d’Apollon en plomb doré montre le dieu sur son char.Il s’agit d’une oeuvre de Tuby.On devine l’allégorie du lever du soleil.Représenter le mouvement des chevaux constitue à nouveau un défi artistique dans l’art de la sculpture.L’eau est une contrainte pour l’artiste, mais elle sert aussi à magnifier la statue.Ce char d’Apollon est situé à l’ouest, où le soleil se couche, tandis que la façade du château se trouve à l’est. Symboliquement, le soleil demeure en permanence dans la résidence du Roi-Soleil.

Nous remercions vivement Madame Merle de nous avoir offert une visite guidée lumineuse des jardins de Versailles.

Une vidéo sera prochainement insérée dans l’article.

Documents joints

INFORMATION SUR PRONOTE – TELESERVICES – WIFI, à destination des élèves, en salle Feldman, de 13h00 à 13h20 LUNDI 24 ; JEUDI 27 et VENDREDI 28 SEPTEMBRE 2018.