Vous êtes ici : Accueil > Ouverture internationale des établissements > Programme Voltaire-Rencontre avec Marlene et Sarah, en seconde (...)

Visites

Publié : 29 janvier 2014
Format PDF Enregistrer au format PDF

Programme Voltaire-Rencontre avec Marlene et Sarah, en seconde A

Nous sommes allés à la rencontre de deux élèves de seconde au lycée Maupassant, Marlene qui arrive d’Allemagne et Sarah,germaniste, afin de découvrir ce qu’apporte le programme Voltaire aux lycéens. Merci aux deux jeunes filles pour nous avoir accordé cet entretien.

> 1. En quelle classe êtes-vous, Marlene et Sarah ? Sarah, quels enseignements d’exploration as-tu choisis cette année ?

Nous sommes en 2ndeA (10. en allemagne). J’ai choisi MPS et SES.

> 2. Marlene, comment as-tu obtenu la possibilité de suivre une partie de ta scolarité au lycée Maupassant ?

Je suis en France grâce au programme Voltaire qui s’occupe des échanges franco-allemands et parce que les lycées ont donné leur accord pour notre échange. A l’origine nous avons fait un autre échange plus court l’an passé (3mois) avec le programme Brigitte Sauzay .Sarah était en 4ème et moi en 3ème.

> 3. Sarah, que t’apporte au quotidien la compagnie de ta correspondante Marlene ?

Avoir une personne en plus dans ma famille et ma scolarité ,c’est un peu comme avoir une sœur pendant un an parce que nous avons choisi de faire l’échange uniquement sur notre année de 2nde. Normalement, j’aurais dû partir en septembre 2014.
Au quotidien ,ce sont des relations humaines ( de la joie, des disputes, de l’entraide…).

> 4. Sarah, quels sont tes projets d’avenir ? As-tu envie de voyager, toi aussi ?

En Mars prochain je pars en Allemagne chez Marlene pour 6 mois. Je compte bien avoir mon bac S mention européenne. Je ne suis pas fixée sur mon métier futur mais je m’imaginerais bien dans un domaine tourné vers les soins aux enfants ; peut- être la pédiatrie.

> 5. Marlene, parle-nous un peu de ta scolarité en Allemagne. D’où es-tu originaire ? Quels cours suis-tu dans le lycée allemand ?

Je viens d’une ville à côté de Stuttgart qui s’appelle Backnang. Je suis en 10. ce qui correspond à la 2nde en France. Je suis scolarisée dans un Gymnasium.
Chez nous il y trois types d’écoles :
° le Gymnasium qui prépare au Bac et où l’on rentre à partir de 10 ans (CM2 en France)
° la Realschule qui dure moins longtemps (jusqu’à la 2nde) puis les élèves font d’autres formations ou entrent dans une autre école qui prépare au bac Pro
° la Hauptschule qui dure jusqu’à la 3ème puis qui permet de nouvelles formations comme la Realschule.
Les cours sont les mêmes qu’en France sauf que je n’ai pas d’enseignement d’exploration. je fais de l’Italien en plus du Français et de la classe euro-anglais. La religion (catholique, protestante, ou éthique pour les non croyants) fait partie de notre programme scolaire comme l’art plastique et la musique que nous étudions chaque année.

> 6. Marlene, comment vis-tu cette phase de ta scolarité à Fécamp ?

Mon séjour se passe bien. Il y a plus d’autorité dans les établissements français qu’en Allemagne et je trouve qu’il y a plus de distance entre les élèves et les professeurs en France. Je m’entends bien avec les personnes de ma classe en France, je trouve les jeunes plutôt timides envers les gens qu’ils ne connaissent pas et ils sont plus respectueux. En Allemagne je suis dans la même classe, avec les même personnes depuis maintenant trois ans et à force les liens sont plus fragiles . Comme on est tout le temps ensemble ,on en a parfois assez.
Avec les cours c’est plutôt bien en France ; au début les matières les plus difficiles à suivre étaient la SES et l’histoire parce qu’il y avait du vocabulaire spécial qui ne ressemble pas aux mots allemands.
Par contre c’était plus simple en anglais, en mathématiques, et en physique parce que notre niveau est plus élevé en Allemagne et que j’ai déjà vu certains sujets les années précédentes.
Avec Brigitte Sauzay j’ai appris un français correct et cette année j’ai un français fluide avec beaucoup plus de vocabulaire.
Le rythme de vie en France était difficile au début de mon séjour parce qu’en Allemagne les journées de cours sont plus denses (6 cours (45min) le matin avant de manger) et que je ne travaille que deux après-midi par semaine.

> 7. Marlene, quels sont tes projets d’avenir ?

Je ne sais pas encore ce que je veux faire plus tard. J’aimerais beaucoup voyager avant d’avoir une famille. J’aimerais vivre plusieurs années à l’étranger comme en Angleterre par exemple. Je ne pense pas vouloir faire un métier autour des langues étrangères parce que je ne connais pas de métiers qui me plairaient dans ce domaine ( les métiers comme traducteur ou professeur ne m’attirent pas). Par contre je veux faire des études longues et je préfère les métiers où il y a beaucoup de contacts avec les gens.

Voir en ligne : OFAJ Programme Voltaire

Portfolio automatique :