Visites

Publié : 26 septembre 2017
Format PDF Enregistrer au format PDF

Pline évoque ses esclaves

Même si le statut d’esclave est juridiquement assimilé à celui d’une chose, d’un outil, cela n’empêche pas les plus évolués des Romains de leur témoignent une réelle affection. Cicéron, Sénèque, Pline, évoquent à tour de rôle la compassion que leur inspirent ceux qui sont, selon le mot de Sénèque « d’humbles amis » ( humiles amici) auxquels on peut conférer malgré tout des semblants de droits.

Pour comprendre et traduire le texte latin

Confecerunt me infirmitates meorum, mortes etiam, et quidem juvenum. Solacia duo nequaquam paria tanto dolori, solacia tamen ; unum facilitas manumittendi : videor enim non omnino immaturos perdidisse quos jam liberos perdidi ; alterum, quod permitto servis quoque quasi testamenta facere eaque ut legitimā custodio. (…) Dividunt, donant, relinquunt, dumtaxat intra domum ; nam servis res publica quaedam et quasi civitas domus est …
Nec ignoro alios ejus modi casus nihil amplius vocare quam damnum eoque sibi magnos homines et sapientes videri. Qui an magni sapientesque sint nescio, homines non sunt ; hominis est enim adfici dolore, sentire, resistere tamen et solacia admittere, non solaciis non egere…

Pline le Jeune, Lettres, VIII

Dans cette rubrique