Vous êtes ici : Accueil > Enseignement > Disciplines > Lettres et sciences humaines > Lettres > Langues anciennes > Latin > Stoïcisme et épicurisme

Articles

  • Suave mari magno - Avril 2016

    Un lien pour suivre le commentaire du célèbre "Suave mari magno" de Lucrèce.
    Les analyses du texte de Lucrèce sont nombreuses. J’en ai sélectionné une qui me paraît très complète. Elle est accompagnée d’une traduction juxtalinéaire et d’une traduction universitaire.
    Attention ! L’extrait est beaucoup plus vaste que ce qui a été travaillé en cours (voir document joint). Il faudra donc adapter le (...)

  • Pourquoi tant de maux... - Avril 2016

    "Tout ce qui ne tue pas rend plus fort". Cet aphorisme de Nietzche, désormais érigé au rang de topos, s’applique assez bien au fragment du De providentiā de Sénèque que nous allons commenter. Encore faudrait-il dire que Sénèque est bien plus radical en conseillant d’aller au-devant des problèmes pour mieux exercer sa fortitude !
    Pour un commentaire détaillé, suivre le lien proposé, qui vous offre une bonne synthèse, mise en place sur le site de l’académie d’Aix-Marseille (document à télécharger). Nous (...)

  • Deos esse nemo negat - Décembre 2015

    Le texte ci-contre est extrait du livre II du De natura deorum de Cicéron, qui confronte les positions académiciennes, stoïcienne et épicurienne sur la nature des dieux.
    Le fragment qui nous occupe progresse selon trois axes successifs clairement identifiables. Le premier paragraphe présente une assertion fondée sur l’évidence ; le deuxième s’annonce comme une démonstration serrée ; le troisième propose une brève analogie.
    L’évidence initiale
    Dans un autre passage du même ouvrage, Cicéron résume ainsi (...)

  • Tantum religio potuit suadere malorum - Avril 2013

    Découvrez un extrait commenté du De Rerum Natura. Il s’agit des célèbres vers 80 à 101 du livre I, où Lucrèce conclut à la nocivité des pratiques religieuses...