Articles

  • Ne me console pas de ma mort - 1er mai

    Introduction
    Peu nombreux sont les héros qui ont eu le privilège, de leur vivant, d’accéder au royaume des morts : Hercule, Orphée, Thésée… Ulysse est de ceux-là. Arrivé au pays de Cimmériens, il entreprend de creuser une fosse pour consulter l’âme du devin Tirésias : « Alors je tirai mon épée aiguë de sa gaine, le long de ma cuisse, et je creusai une fosse d’une coudée dans tous les sens, et j’y fis des libations pour tous les morts, de lait mielleux d’abord, puis de vin doux, puis enfin d’eau, et, (...)

  • Le destin de l’âme après la mort - 16 janvier

    Fidèle à l’enseignement des stoïciens, et en particulier de son maître Epictète, l’empereur-philosophe Marc Aurèle imagine pour l’âme un destin qui n’est pas bien différent de celui du corps.
    Εἰ διαμένουσιν αἱ ψυχαί, πῶς αὐτὰς ἐξ ἀιδίου χωρεῖ ὁ ἀήρ ; Πῶς δὲ ἡ γῆ χωρεῖ τὰ τῶν ἐκ τοσούτου αἰῶνος θαπτομένων σώματα; Ὥσπερ γὰρ ἐνθάδε ἡ τούτων ‹μετὰ› ποσήν τινα ἐπιδιαμονὴν μεταβολὴ καὶ διάλυσις χώραν ἄλλοις νεκροῖς ποιεῖ, οὕτως αἱ εἰς τὸν ἀέρα μεθιστάμεναι ψυχαί, ἐπὶ ποσὸν συμμείνασαι, μεταβάλλουσι καὶ χέονται καὶ ἐξάπτονται εἰς τὸν τῶν ὅλων (...)