Vous êtes ici : Accueil > Administration > Développement Durable > Le verger conservatoire

Il s’agit d’un projet visant à faire connaître et préserver les espèces végétales anciennes du terroir, dans une démarche propre au développement durable. Cette plantation enrichira la biodiversité et l’écosystème de cité scolaire déjà verdoyante.

Le verger sera alors un espace ouvert à tous : que ce soit pour y étudier le végétal en cours de sciences, y créer un lieu poétique ou un Land Art éphémère...

Articles

  • Présentation du verger conservatoire - Décembre 2018

    La Seconde I et un groupe d’élèves de Première ont achevé la plantation du verger en trois séances le mercredi après-midi en ce mois de novembre.
    Sous un soleil radieux ou par temps gris, nos jardiniers amateurs, encadrés par l’équipe des espaces verts de la ville de Fécamp et leurs enseignantes, Mmes Charliac et Paquet, ont manié la pelle, la bêche et l’arrosoir afin de planter avec soin les 8 arbres fruitiers "haute tige" et les 10 arbres fruitiers "quenouille" en trois espaces distincts de la cité (...)

  • Un padlet sur les vergers conservatoires - Octobre 2018

    Un padlet est un outil des TICE qui permet de créer un tableau blanc virtuel, collaboratif, rassemblant des documents autour d’un thème choisi.
    Les élèves de Seconde I ont effectué des recherches documentaires au CDI, notamment dans la rubrique "Normandie", et sur Internet afin de rassembler des connaissances précises sur les buts d’un verger conservatoire, des exemples de vergers de ce type dans notre région, les associations et musées qui préservent le patrimoine végétal normand.
    Ils ont aussi (...)

  • Les élèves de Seconde I s’apprêtent à planter un verger conservatoire - Octobre 2018

    Engagés depuis la rentrée dans des recherches scientifiques et littéraires sur les arbres et les jardins, les élèves se préparent à relever les manches pour concrétiser ce projet, autour de leurs enseignantes de SVT, de documentation et de Lettres.
    Après une visite des espaces verts de la cité scolaire, ils ont déterminé les endroits où installer les 18 arbres fruitiers de variétés anciennes, des pommiers et des poiriers originaires du pays de Caux. 8 sont de haute tige, et 10 sont de type "quenouille", (...)