Sous-rubrique

  • Héros et héroïnes exemplaires

    Quelques ressources relatives à l’entrée du programme de Langues et Cultures de l’Antiquité consacrée aux figures héroïques et mythologiques. On présente ici un corpus autour d’un certain nombre de héros semi-légendaires, hommes et femmes, censés incarner les valeurs de Rome.

  • Stoïcisme et épicurisme

    Confrontation des deux principales philosophies de l’antiquité. On entend montrer qu’en dépit de profondes divergences sur la nature du monde, stoïcisme et épicurisme se rejoignent dans la recherche du bonheur et dans l’idéal de frugalité.

  • Phèdre de Sénèque

    Étude de quelques extraits de la tragédie composée par Sénèque

  • L’âge d’or

    Mythe des premiers temps heureux de l’humanité, cette utopie a fasciné les Anciens

  • Interrogations scientifiques

    En conformité avec le programme de la classe de terminale, cette rubrique évoque la manière dont les Anciens se représentent le monde.

  • Cléopâtre

    Cette séquence destinées aux classes de seconde reprend l’entrée du programme intitulée : "Le monde romain - Les grandes reines de la Méditerranée".

  • la vie domestique d’un riche Romain : Pline le Jeune

    Cette rubrique correspond au programme de latin de première. Entrée : Formes narratives et romanesques ; lettres et épigrammes.

Articles

  • Néron sombre dans la débauche (commentaire) - Février 2015

    Pour l’historien romain Suétone (70-122), pas de doute : Néron est un voyou, et les cinq accusatifs qui constituent le point de départ du texte commenté ici expriment de manière concise cette certitude : « Petulantiam, libidinem, luxuriam, avaritiam, crudelitatem », telle est la synthèse des vices de Néron. Certes, l’étendue de sa perversité n’est pas aussitôt perceptible : comme le dira Juvénal, « On n’arrive que par degrés au comble de l’infamie. » (Satires, II). Mais quelle palette de vices il déploie ! (...)

  • Le latin macaronique - Février 2014

    Macaronique provient de l’italien maccaronico (aussi orthographié macaronico, ou ultérieurement maccheronico), qui qualifie une langue inventée au XVe siècle en Italie, pour écrire des poésies. Cette langue est composée de mots de la langue maternelle de l’auteur auxquels on ajoute une syntaxe et des terminaisons latines. (Wikipédia)
    Molière (1622-1673)
    Dans Le Malade imaginaire (1673), Argan, convaincu d’être un grand malade, veut faire épouser à sa fille un médecin. Grâce à la servante Toinette, (...)

  • Le Jeune Bacchus malade - Novembre 2013

    Le Jeune Bacchus malade est un tableau du Caravage, daté entre 1593 et 1594. Il est conservé à Rome dans la galerie Borghèse. Il s’agit d’une des toutes premières œuvres du peintre.

  • Amour et Psyché - Novembre 2013

    A partir du célèbre conte de Psyché, voici l’étude d’un tableau conservé au Louvre : "Psyché surprend l’Amour endormi, par Louis LAGRENEE (1724-1805)."

  • Ovide - Un parfait bonheur - Septembre 2013

    Introduction
    L’enfer est sans fard. L’histoire, les journaux, le simple état de la marche du monde dont nous avons chaque jour les sinistres échos nous donnent une idée assez réaliste de ce que peut être cet enfer que nous redoutons tant. Nous avons, en revanche, du mal à penser le bonheur autrement qu’à travers la négation de tout ce qui constitue la souffrance humaine. Pensez à tout ce qui fait le malheur de l’homme, éliminez-le et vous aurez une vision assez juste de ce que peut être le paradis. Le (...)

  • Virgile, Les Bucoliques. Eglogue IX - Mars 2013

    Deux bergers, Lycidas et Moeris, se rencontrent. Ils évoquent le triste sort de Ménalque, maître de Moeris, qui a été dépossédé de ses terres.

  • La femme romaine - Septembre 2012

    La femme romaine : mythe et réalité. Un diaporama qui vise à cerner le rôle de la femme dans le monde romain.

  • Et in Arcadia Ego... - Septembre 2012

    Une étude d’un des plus célèbres tableaux de Nicolas Poussin (1594-1665) dont le titre et le contenu énigmatiques ont toujours suscité la curiosité des commentateurs.

  • Virgile, Les Bucoliques- Eglogue 2 - Avril 2012

    Un commentaire des vers 6 à 27 de l’églogue 2 des Bucoliques